ІнфоЛьвів
Сьогодні: 15 грудня 2017 Про нас | Контакт
погода Львів прогноз погоды

Партнери

Громадські організації / NGO
Center for Interreligious Understanding/Центр Міжрелігійного Порозуміння John Paul II Center for Interreligious Dialogue The Richard Mauthe Center for Faith, Spirituality, and Social Justice
Інформаційні партнери/Information agencies
РІСУ/RISU
Навчальні заклади / Educational institutions
Інститут Екуменічних Студій/Institute of Ecumenical Studies
Міжнародні фонди / International foundations
The Russell Berrie Foundation
Актуально / News

Молитва за мир у Свято-Покровському кафедральному соборі Львівської єпархії Української Православної Церкви Київського Патріархату (Libertas)

До Львова завітає Директор Центру Міжрелігійного Діалогу ім. Івана Павла ІІ Рабин Джек Бемпорад (LvivCityCouncil)

Календар подій Львівської міської ради на 07.05.2013 (LvivCityCouncil)

Центр міжконфесійного та міжрелігійного діалогу у Львові співпрацюватиме з учасниками програм Європейського Союзу (LvivCityCouncil)

«Лібертас» прагне до міжрелігійного діалогу (ГромадськийПростір)

Центр міжконфесійного діалогу хоче відкрити дім престарілих у Львові (zaxid.net)

Во Львов прибудет муфтий Украины шейх Ахмед Тамим (НовостиЛьвова)

На відкриття Центру Міжконфесійного та Міжрелігійного Діалогу до Львова прибуде Муфтій України (Galinfo)

Inauguration Program of the Libertas Center (Lviv, Ukraine)

Програма інавгурації Центру (Лібертас)

A Center for Interconfessional and Interreligious Dialogue to be opened in Lviv, Ukraine (Ukraine LIBERTAS CENTER)

АНОНС: Міжконфесійний та міжрелігійний діалог започатковують у Львові. (Україна)

×

 

Quel nom pour le prochain pape ?

назад
2013-03-08 11:42:05

Voici les principaux prénoms choisis par les papes, ainsi que les personnalités les plus emblématiques pour chacun de ces prénoms.

 

 
Jean a été donné 23 fois. Jean XXIII (1958-1963) convoqua le IIe concile œcuménique du Vatican (d...

 

Jean a été donné 23 fois. Jean XXIII (1958-1963) convoqua le IIe concile œcuménique du Vatican (dont il ne vit pas la fin) et publia l’encyclique Pacem in Terris. Béatifié par Jean-Paul II à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, il est souvent appelé le « bon pape Jean ».

Vatican

 
Jean a été donné 23 fois. Jean XXIII (1958-1963) convoqua le IIe concile œcuménique du Vatican (d...

Vatican

Jean a été donné 23 fois. Jean XXIII (1958-1963) convoqua le IIe concile œcuménique du Vatican (dont il ne vit pas la fin) et publia l’encyclique Pacem in Terris. Béatifié par Jean-Paul II à l’occasion du Jubilé de l’an 2000, il est souvent appelé le « bon pape Jean ».

 
 

 

À l’issue du conclave, le cardinal protodiacre Jean-Louis Tauran proclamera en latin : « Annuntio vobis gaudium magnum : habemus papam, eminentissimum ac reverendissimum Dominum, Dominum…, Sanctae romanae Ecclesiae cardinalem…, qui sibi nomen imposuit… » (« Je vous annonce une grande joie : nous avons un pape, le très éminent et très révérend Seigneur, Monseigneur (nom de baptême de l’élu), cardinal de la Sainte Église romaine (nom de famille de l’élu), qui s’est donné le nom de (nom de règne de l’élu). »)

Ce nom de règne sera désormais le seul sous lequel sera désigné le nouveau pape pendant toute la durée de son pontificat, en principe jusqu’à la fin de sa vie. Ce changement de nom a une signification symbolique : après son avènement, le nouveau pape n’est plus le même homme. À l’instar de Pierre, apôtre et premier pape, qui s’appelait « Simon fils de Jonas » avant que le Christ ne le renomme par une phrase qui, pour les catholiques, fonde l’institution de la papauté qui lui a été confiée : « Tu es Pierre, et sur cette pierre, je bâtirai mon Église. »

La coutume de changer de nom en montant sur le trône pontifical ne date pas des origines de l’Église. Ce n’est en effet qu’à partir de la fin de Xe siècle qu’un tel changement systématique est attesté ; mais dès le VIe siècle, la nécessité s’imposa de distinguer les papes homonymes par un chiffre. Ainsi, en prenant un nouveau nom, Brunon de Carinthie (Grégoire V : 996-999) et Gerbert d’Aurillac (Sylvestre II : 999-1003) abandonnèrent leur prénom « barbare » et soulignèrent l’aspect théologique et intentionnel de cette démarche. Et ce n’est qu’à partir du pontificat de Serge IV (1009-1012) que le changement de nom devient une véritable règle.

Généralement, le prénom choisi a plusieurs significations – dont certaines peuvent rester inconnues – et vise à rendre hommage à un saint particulier, à un prédécesseur, voire à plusieurs personnes portant le même prénom… Chaque pape est théoriquement libre de choisir n’importe quel nom de règne. Toutefois, depuis 913, un seul nouveau pape (Jean-Paul Ier, en 1978) a opté pour un prénom inédit. Il y a donc de grandes chances pour que le prochain choisisse un prénom qui a déjà été porté par un ou plusieurs de ses prédécesseurs.